Suzhou : Indigestion fatale dans la ruelle des eunuques

Quiconque vient en visite à Suzhou et souhaite découvrir les délices du paradis (NB : d’après les Chinois, Suzhou est l’un de deux paradis sur terre) ne peut manquer d’aller déambuler dans l’une des ruelles les plus connues de Chine : la ruelle des eunuques (太监弄 [tàijiānlòng]).
Cette voie piétonnière d’à peine 200 mètres se trouve au sud de la plus célèbre rue marchande de Suzhou : la rue Guanqian (观前街 [guànqiánjiē]). C’est dans l’histoire du textile chinois qu’il faut aller chercher les origines de l’appellation pour le moins particulière de la « ruelle des eunuques ».
La ville de Suzhou est connue de longue date pour sa sériciculture et pour la qualité de ses étoffes de soie. C’est la raison pour laquelle, dès l’époque de la dynastie des Yuan (1271-1368), les empereurs de Chine avaient fait ouvrir dans la ville de Suzhou une manufacture impériale chargée d’approvisionner le palais en soieries. Cette manufacture se trouvait justement dans cette ruelle.
Pour veiller au bon fonctionnement de cette manufacture, l’empereur envoyait des fonctionnaires du palais, appelés [tàijiān] (太监), littéralement « grand superviseur »), à Suzhou. À partir de la dynastie des Qing (1644-1911), le terme de « taijian » a servi à désigner exclusivement les eunuques en charge du fonctionnement de la partie privée du palais impérial, si bien que le terme « taijian » est aujourd’hui synonyme « d’eunuque ». Les « eunuques » chargés de veiller à la bonne gestion de la manufacture vivaient à proximité de leur lieu de travail.
Quel rapport avec la gastronomie, vous demandez-vous peut-être ? Et bien c’est que dans le dialecte de Suzhou on trouve une expression populaire : « manger sans retenue dans la ruelle des eunuques » (吃煞太监弄 ([chīshà tàijiānlòng]), parfois déformée en « manger à en mourir dans la ruelle des eunuques » (吃死太监弄 [chīsǐ tàijiànnòng]).
Pour comprendre l’origine de cet adage populaire, il faut s’imaginer que les fonctionnaires impériaux qui travaillaient à la manufacture de soieries et qui n’étaient certainement pas désargentés, constituaient pour les exploitants de lieux de restauration une clientèle de choix. Et c’est ainsi que furent ouverts dans la ruelle des établissements en grand nombre, dont certains font partie des plus anciens et des plus renommés de Chine : le Deyuelou (得月楼 [déyuèlóu]), le Songhelou (松鹤楼 [sōnghèlóu]), le Wangsi jiujia (王四酒家 [wángsì jiǔjiā]), le Xinjufeng (新聚丰 [xīnjùfēng]) se trouvaient tous dans cette ruelle. C’est également dans cette ruelle que se trouve l’un des restaurants de nouilles de l’enseigne Zhuhongxing (朱鸿兴 [zhūhóngxīng]), dont Lu Wenfu parle longuement dans son roman Vie et passion d’un gastronome chinois.
Aujourd’hui, la ruelle des eunuques reste l’un des lieux de Suzhou dans lesquels la concentration de restaurants est hors normes. Certains établissements anciens ont fermé ou ont déménagé, mais l’amateur pourra toujours aller se restaurer du Deyuelou et au Songhelou, par exemple. De nombreux autres établissements, ouverts récemment, proposent les cuisines les plus diverses.
Ci-dessous, une vue de la ruelle des eunuques avec, à droite, le Deyuelou et à gauche, le Songhelou (la photo vient d’ici) :
taijiannong

Publicités
Cet article, publié dans Chine, Histoire, Suzhou, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Suzhou : Indigestion fatale dans la ruelle des eunuques

  1. Vous me donnez très envie de partir pour Suzhou!
    Chantal;

  2. Ping : Cinéma : Xiaoxiao Deyuelou 小小得月楼 | Sinogastronomie

  3. Ping : Restos : Deyuelou (Suzhou) | Sinogastronomie

  4. Ping : Ingrédients : Angélique de Chine | Sinogastronomie

  5. Ping : Sino-cinoche : Xiaoxiao Deyuelou 小小得月楼 | Sinoiseries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s