Tourisme gourmand : Le Jardin des épices de l’Autorité Apsara à Siemreap, Cambodge

L’autorité Apsara (Autorité pour la Protection du Site et l’Aménagement de la Région Angkor) est l’organisme officiel khmer chargé de gérer l’ensemble des sites archéologique du Parc archéologique d’Angkor et de sa région.
Lors d’un précédent séjour à Siemreap, sur le chemin conduisant à la billetterie des temples, mon œil en alerte avait remarqué la présence d’un panneau disant : « Apsara Spice Garden » (Jardin des épices Apsara). Nous en étions au dernier jour de notre séjour, aussi n’avions-nous pas pu visiter ce lieu de nature à réveiller mes papilles, mais je m’étais bien promis de mettre la visite dudit jardin au programme de mon séjour suivant…
Renseignements pris, il s’agit d’un projet réalisé en 2011 sous l’égide de l’Unesco.
Sur l’avenue Charles de Gaulle, qui conduit à la billetterie du site d’Angkor, un peu au sud du superbe Musée National d’Angkor, on longe la haie occidentale du jardin, mais l’entrée se trouve en fait située sur une rue parallèle à l’ouest du jardin.
Notre chauffeur de tuk-tuk connaissait le jardin pour le longer tous les jours, mais son étonnement fut grand lorsque nous lui demandèrent de nous y conduire : « On peut visiter ? Je n’ai jamais vu aucun touriste dedans ! » Il est vrai que ni l’Autorité Apsara, ni les services cambodgiens du tourisme ne semblent vouloir faire de grands efforts pour promouvoir le site…
Et pourtant ! On peut y voir plantées une bonne soixante de variétés d’épices en usage au Cambodge : piments divers, plusieurs variétés locales de basilic, différents alliums, inévitables bouquets de citronnelle, deux ou trois menthes, citrus autochtones, curcuma…
Le site est presque désert. À part nous, seul un touriste esseulé parcourait les allées. L’endroit n’est d’ailleurs gardé que par un factotum que nous avons pris en pleine sieste, confortablement allongé sur un hamac près du portail d’entrée entrouvert. Notre venue ne l’a d’ailleurs pas trop perturbé, puisqu’après avoir vaguement ouvert un œil à notre arrivée, il a paisiblement poursuivi son sommeil réparateur.
Le Jardin des Épices de l’Autorité Apsara ne constitue certes pas un site touristique majeur de la région, mais il pourra donner lieu à une agréable ballade dans la verdure, et permettra au gastronome curieux de voir, à l’état « natif », quelques-unes des épices les plus couramment employées au Cambodge.
(Ci-dessous, photo d’une jolie variété de piment Capsicum frutescens, en khmer « piment en grappes », ម្ទេសចង្កោម, visible dans le jardin.)
(PS : L’Apsara, en khmer អប្សរា, avant d’être un organisme officiel cambodgien, est une nymphe céleste d’une grande beauté issue de la mythologie indienne. Ce sont les Apsaras qui viennent embellir de nombreux temples khmers. Voir ici l’article en français sur Wikipedia.)
Capsicum frutscencs_02

Publicités
Cet article, publié dans Cambodge, Tourisme gourmand, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tourisme gourmand : Le Jardin des épices de l’Autorité Apsara à Siemreap, Cambodge

  1. Ping : Ingrédients : Piment « doigts de jeune fille » | Sinogastronomie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s