Fruits : Les ananas du vieux bourdon

L’un des vendeurs ambulants qui se trouvaient ce matin (21 août 2016) à proximité du marché Phsar Kapkô à Phnom Penh, à distance de marche de chez nous, proposait de minuscules ananas déposés avec soin dans une corbeille juchée sur le porte-bagage de sa bicyclette. J’avais déjà eu l’occasion de déguster ces petits ananas dans divers endroits du Cambodge, et en avait gardé un excellent souvenir. Voici ces ananas déposés dans le panier du jeune homme :
mini-ananas_2Ces fruits se distinguent par leur saveur patriculièrement sucrée. Au Cambodge, généralement les vendeurs les pèlent devant leurs clients, en enlèvent les yeux, et les coupent en petits morcreaux qui sont ensuite placés dans des sacs en plastique. Les Cambodgiens aiment assaisonner ces morceaux de fruits (comme les morceaux de mangue à peine mûre) d’une poudre composée de sel, de poivre moulu et de piment finement émincé. J’avoue que pour ma part je préfère ces fruits nature.
Interrogé, le jeune vendeur nous a expliqué que ses ananas venaient de la province de Battambang (dans l’est du Cambodge), et que cette variété particulière portait le nom évocateur d’«ananas du vieux bourdon » (ម្នាស់តាឃ្មុំ), probablement justifié par sa chair subtilement sucrée. Voici nos deux ananas, pelés, prêts à la consommation :
mini-ananas_1

Publicités
Cet article, publié dans Cambodge, fruits, Ingrédients, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fruits : Les ananas du vieux bourdon

  1. Michel dit :

    Bonjour.
    Ont ils au moins les mains propres quand ils vous préparent les ananas ! ? Hi hi !
    Ils ont touché le guidon de leur bicyclette, touché les paniers, manipuler de l’argent , . . .
    Personnellement, je n’aurais pas trop confiance et préfèrerais les peler moi même ! Hi hi !
    Nous avons ce type d’ananas , ici, en Nouvelle Calédonie mais je n’en achète jamais car ils sont très chers (vendus au kilo) et il ne reste pas grand chose à manger quant ils ont été pelés !

    • pascalkh dit :

      🙂
      En fait, les mains ne touchent jamais l’ananas. Lors de l’épluchage et de la découpe, il est posé sur le sac en plastique dans lequel il sera placé.
      Au Cambodge, aussi, ces ananas sont chers ! 2500 riels (environ 0.60 USD) la pièce.

  2. Chantal Pistol dit :

    Ces ananas doivent être délicieux!
    Chantal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s