Ingrédients : Goji à baies noires

Le goji à baies noires (黑果枸杞 [hēiguǒ gǒuqǐ]) est l’une des dernières coqueluches des férus d’alicaments chinois. Son nom binomial est Lycium ruthenicum, il est aussi connu en anglais sous divers noms : « Russian boxthorn » (lyciet de Russie) ou encore « black fruit wolfberry » (lyciet à fruit noir). Il fait partie des lyciets que l’on peut rencontrer en Chine.
Sur le territoire chinois, on le trouve surtout dans les provinces du Qinghai et au Tibet, mais on le rencontre également au Ningxia, au Gansu, au Xingjiang et en Mongolie intérieure. Il pousse encore en Inde et en Asie centrale.
Il s’agit d’une espèce sauvage, qui se présente sous la forme d’un arbuste très épineux atteignant en général une hauteur de 20 à 50 cm. Il se rencontre dans les déserts et sur les bas-côtés. Il est très rustique, supporte bien les sols salins et la sécheresse. Il adore l’ensoleillement.
Sa très grande popularité chez les Chinois s’explique par les multiples vertus pharmaceutiques qui lui sont prêtées. Il est notamment très riche en antioxydants (anthocyanes). D’après la médecine chinoise, il a entre autres qualités d’aider à lutter contre le vieillissement, de prévenir l’apparition prématurée des rides, de prévenir le diabète. Il est également riche en oligo-éléments (fer, manganèse, potassium…) et en vitamines C, B et E. Pour une description botanique de l’espèce et une description succincte des qualités pharmaceutiques de cette baie, vous pouvez lire ici une fiche en anglais, sur le site Flowers of India.
Le prix de cette petite baie atteint des sommets : la meilleure qualité de baies séchées peut se vendre plus de 15000 yuans (un peu moins de 2000 euros) la livre. Les baies de Lycium ruthenicum, extrêmement fragiles, sont en effet vendues séchées. Elles sont essentiellement consommées sous forme d’infusion : on place dans une grande tasse une vingtaine de baies et on les fait infuser dans de l’eau chaude. On obtient ainsi une boisson théiforme qui présente une belle couleur violette ; le « thé » obtenu a une saveur peu marquée, légèrement sucrée. On peut aussi placer quelques baies lors de l’infusion du thé vert, cela permet d’atténuer la saveur légèrement amère que l’on a initialement.
Ci-dessous, une tasse d’infusion de goji à baie noire (photo personnelle) :
Les buveurs de thé de goji à baies noires soucieux de leur santé n’hésitent pas non plus à croquer les baies après infusion. Je n’ai jamais rencontré ni trouvé mention d’un quelconque usage strictement alimentaire de ces baies, à l’inverse des baies de goji orange « ordinaires » (L. chinense ou L. barbarum) qui viennent parfois agrémenter certains plats.
Concernant la croissance de la plante et la cueillette et la transformation des baies, je vous invite, si vous comprenez le chinois, à visionner ici, sur Youtube, une émission de la télévision chinoise consacrée à ce sujet.
Ci-dessous, quelques grains de goji à baie noire (photo personnelle) :

Publicités
Cet article, publié dans Boissons, Thé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ingrédients : Goji à baies noires

  1. Jérôme Braure dit :

    merci

  2. pascale dit :

    Excellent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s