Bibliographie : Ang Choulean, Cuisine rurale d’Angkor

Le professeur Ang Choulean (né en 1949) est un anthropologue cambodgien de tout premier plan. Professeur à l’Université des Beaux-Arts, il est l’auteur de nombreux ouvrages et études. Il est l’un des principaux auteurs de la revue annuelle KhmeRenaissance, qui publie en khmer nombre d’articles relatifs à la culture et à la civilisation khmères.
Il est aussi l’auteur de nombreux ouvrages, dont le très remarqué Les êtres surnaturels dans la religion populaire khmère, publié en 1986 par le Cedoreck.
En 2020, l’association Yosothor, qui publie aussi KhmerRenaissance, a mis à la disposition du public un autre de ses ouvrages : Cuisine rurale d’Angkor – Essai de sociologie culinaire. Ce travail est le résultat d’enquêtes conduites sur une période de deux décennies, pour lesquelles le professeur Ang a parcouru de nombreux villages de la région d’Angkor, a fréquenté régulièrement plusieurs familles et a documenté leurs habitudes alimentaires.
A partir de ses observations, il a composé un livre dans lequel il décrit minutieusement l’alimentation de familles de quatre des villages visités. Il donne le détail des ingrédients choisis pour composer tel ou tel plat, décrit les sources d’approvisionnement (achat, cueillette, pèche, chasse…) et les techniques de préparation et de cuisson mises en œuvre, parle du partage des tâches dans la préparation des repas, des associations de saveurs, des repas organisés à l’occasion des évènements villageois et des fêtes religieuses ; tout est méticuleusement présenté. Grâce aux descriptions, on prend la mesure des différences importantes qui existent entre l’alimentation des paysans khmers et celle des urbains.
Il ne néglige pas non plus de parler des changements qui affectent l’agriculture traditionnelle, du choix fait parfois de cultures plus rentables, de l’entraide familiale et entre villageois, de la gestion des ressources naturelles.
Dans ce livre, le professeur Ang s’intéresse aussi aux femmes et aux hommes qu’il rencontre pendant le cours de ses recherches. En filigrane, on comprend que l’anthropologue éprouve envers les paysans khmers une véritable sympathie et qu’il se soucie de leur sort.
Le texte est bilingue khmer-français (les textes khmer et français ne sont cependant pas absolument parallèles). Le livre compte 296 pages et comporte aussi une intéressante bibliographie.
ISBN : 9789924939405

Publicité
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s