Pour le plaisir : Kuy Teav sautés

Les kuy teav (គុវទាវ [kuy tiev]), nouilles fabriquées à partir de farine de riz, généralement vendues sèches, constituent l’un des mets préférés des Cambodgiens pour le petit-déjeuner. Ils peuvent être fins ou larges. Le plus souvent, ils sont préparés en une soupe constituée à partir d’un savoureux bouillon de porc, et accompagnés d’ingrédients qui sont très variables (porc, bœuf, canard, crevettes…).
Moins courante est la préparation en plat sauté (គុយទាវឆា [kuy tiev chha]). Les kuy teav sont d’abord mis à tremper, puis sautés avec des ingrédients qui varient selon ce qui est disponible et selon les préférences des uns et des autres.
Il y a cependant quelques ingrédients qui sont présents dans pratiquement toutes les recettes : œuf (de poule ou de canne), pousses de haricots mungo (dites « pousses de soja »), brins de ciboulette. A partir de là, on peut ajouter crevettes, porc ou bœuf taillé en fines tranches… L’assaisonnement est le plus souvent à base de « sauce de poisson » (ទឹកត្រី [teuk trei]). Les amateurs de sensations fortes agrémentent leur plat de sauce au piment.
Au Cambodge, les « kuy teav sautés à la thaïe » ne sont ni plus ni moins que l’un des plats thaïs les plus connus internationalement : le phat thai, ou pad thai (orthographié en khmer ផាត់ថៃ).
Ci-dessous, notre assiettée de kuy teav sautés, dégustés dans le confort de nos pénates, en guise de petit-déjeuner, le 23 juillet 2020.

Cet article, publié dans Cambodge, Cuisine cambodgienne, Cuisine thaïe, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s