Escapade gourmande à Battambang, S01-E06 – Nouilles birmanes (មីកូឡា)

On rencontre au Cambodge, dans la région de Païlin, une minorité appelée « Phumea » (ភូមា) ou « Kola » (កូឡា ou parfois កុឡា). « Phumea » est le nom khmer du Myanmar (Birmanie). Sous ces appellations, on désigne un groupe ethnique originaire de Birmanie, qui s’est installé à l’époque du protectorat, au XIXe siècle, dans la région de Païlin pour exploiter les mines de pierres précieuses. Les Kola seraient plus spécifiquement des Birmans de l’ethnie Shan. Concernant les Kolas ou Kulas, je vous invite à lire ici l’article en anglais que leur consacre Wikipedia.
Dans la province de Battambang, à laquelle était autrefois rattachée la ville de Païlin, l’un des mets les plus populaires est une préparation à base de vermicelles de riz (គុយទាវ [kuy-teav]) surnommée « nouilles birmanes » (មីកូឡា [mi ko-la]). Ce mets est aussi connu en « anglais » sous le nom de « mee kola ». Je ne saurais affirmer que ce mets est vraiment d’origine birmane, mais peu importe.
Guidé par mon chauffeur de tuk-tuk, je suis allé déguster le matin du 25 septembre 2018 une portion savoureuse de cette préparation originale, dans un petit restaurant sans nom installé dans une ruelle à l’écart.
Voici l’assiettée :

Le plat se présente sous la forme de vermicelles de riz mélangés à de l’œuf de canne dur et à des tranches de concombre marinés. Il constitue un petit-déjeuner copieux et revigorant.
Les vermicelles de riz sont cuits à la vapeur. Y sont adjoints, outre l’œuf dur débité en petits quartiers et le concombre, du sucre, des arachides pilées, de la poudre de crevettes séchées, de la ciboulette ciselée.
Certains ajoutent également de la carotte et de la papaye verte émincées en fins filaments, ainsi que des pousses de soja, comme l’explique dans la vidéo ci-dessous une vendeuse de nouilles birmanes de Sisophon, dont la préparation, dit le titre, « n’a rien à envier aux nouilles birmanes de Païlin ou de Battambang ». Cette vendeuse ajoute également à ses nouilles un filet de vinaigre et de l’ail ; son restaurant a été ouvert en 1979.

Cet article, publié dans Cambodge, Cuisine cambodgienne, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s