Restaurant : Le Vieux Suzhou, quintessence de la cuisine suzhoulaise

Lorsque je suis à Suzhou (ce qui m’arrive quatre ou cinq fois par an), le restaurant le Vieux Suzhou (老苏州茶酒楼 [lǎosūzhōu chájiǔlóu]) se trouve systématiquement sur la liste des établissements dans lesquels j’irai prendre au moins un repas.
Ce restaurant, créé en 1995, a une histoire un peu particulière, puisque que c’est l’écrivain Lu Wenfu (陆文夫 [lù wénfū]), l’auteur du fameux Vie et Passion d’un gastronome chinois qui a été à son initiative. A l’époque, il voulait, grâce aux recettes, financer sa Revue de Suzhou (《苏州杂志》 [sūzhōu zázhì]), mensuel consacré exclusivement à la culture de la Venise de l’Orient, qui manquait cruellement de fonds.
Il a voulu transposer sur la carte du restaurant l’esprit de culture raffinée qui animait la rédaction de la revue. Dès lors, il a fait appel à un chef renommé, spécialiste de la cuisine locale et qui avait fait sa carrière dans quelques-unes des meilleures adresses de la ville, pour proposer à sa clientèle de connaisseurs quelques-uns des joyaux de la gastronomie suzhoulaise.
La carte des mets est une véritable anthologie de ce que la cuisine de Suzhou a de mieux : poisson-écureuil (松鼠鳜鱼 [sōngshǔ guìyú]), canard « parfumé et croquant » (香酥鸭 [xiāngsūyā]), anguille de marais à l’huile tonitruante (响油鳝糊 [xiǎngyóu shànhú]), omelette aux poissons d’argent du lac Tai (银鱼炒蛋 [yínyú chǎo dàn]), escargots farcis (田螺塞肉 [tiánluó sāi ròu]), soupe à la brasénie (莼菜汤 [chúncàitāng])… difficile de trouver ailleurs un assortiment plus représentatif.
Ne s’y trompent d’ailleurs pas les palais fins, qu’ils soient autochtones ou de passage, qui, à l’heure du déjeuner ou du dîner, assaillent le seuil du restaurant et sont prêts à patienter plusieurs dizaines de minutes pour qu’une table se libère.
Le restaurant comporte une grande salle au rez-de-chaussée, et des salons privatifs à l’étage.
Le Vieux Suzhou se trouve au 658 de la rue de « Dix perfections » (十全街 [shíquánjiē]), non loin du célèbre Jardin du Maître des Filets (网师园 [wǎngshīyuán]).
Ci-dessous, un aperçu de la salle du rez-de-chaussée (la photo a été prise le 19 août 2018 à midi).

Cet article, publié dans Chine, Restos, Suzhou, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Restaurant : Le Vieux Suzhou, quintessence de la cuisine suzhoulaise

  1. Ping : Pour le plaisir : Poisson blanc du lac Taihu à la vapeur (清蒸太湖白鱼) | Sinogastronomie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s