Friandise : Les bonbons au lait du Grand Lapin Blanc

Je suis en train de me délecter de la lecture de Brothers, roman exceptionnel publié en 2005 par l’auteur chinois de renom Yu Hua (traduit en français et publié en 2008 par les éditions Actes Sud). Dans la première partie, dans laquelle le romancier narre le destin d’une famille récomposée dans un bourg de Chine à l’époque de la Révolution Culturelle, les deux héros du roman, qui sont alors de jeunes garnements affamés, ne cessent de convoiter les « bonbons au lait du Grand Lapin Blanc » : 大白兔奶糖 [dàbáitù nǎitáng], qui sont alors un produit de luxe.
Ces bonbons, qui sont une véritable institution en Chine, ont été mis au point en 1943 par le fondateur d’une fabrique de bonbons installée à Shanghai, appelée Fabrique de bonbons ABC (爱皮西糖果厂 [àipíxī tángguǒchǎng]). Cet entrepreneur avait en effet goûté au nougat et aux toffees, et avait cherché à reproduire à la fois la texture et le goût de ces gourmandises occidentales. Ces bonbons se sont d’abord appelés « bonbons Mickey Mouse » (米老鼠糖 [mǐ lǎoshǔ táng]). À l’époque de la fondation de la République Populaire de Chine, le patron de l’usine a, comme tous les capitalistes chinois de l’époque, cédé à son élan patriotique irrépressible, et généreusement offert la totalité de ses biens au peuple chinois et à son gouvernement populaire. C’est en 1959 que l’ancienne fabrique ABC a lancé la version moderne de ces bonbons, sous la marque « Grand Lapin Blanc » (大白兔 [dàbáitù]). Ces bonbons sont restés extrêmement populaires jusqu’à nos jours, et je me souviens que c’était avec émotion que les étudiants chinois que je fréquentais à Paris pendant mes éttudes aux Langues’O (début des années 80) échangeaint ces friandises.
Ce bonbon est si populaire en Chine, qu’on le retrouve dans de nombreuses œuvres littéraires et cinématographiques. Il fait également partie des éléments que l’on met souvent dans ce que les Chinois appellent les « boîtes complètes » (全盒 [quánhé]), c’est-à-dire les boîtes de friandises variées que l’on offre traditionnellement pendant les principales fêtes (comme celle du nouvel an chinois). Le bonbon est également exporté dans une quarantaine de pays, sur tous les continents.
Les bonbons au lait du Grand Lapin Blanc se présentent sous la forme de petits cylindres blancs, longs d’environ trois centimètres, pour un diamètre d’un centimètre. Ils sont emballés d’abord dans une très fine lamelle de papier de riz, collée en partie au corps du bonbon, puis dans une feuille de papier ciré. Le papier de riz est comestible, même s’il est totalement insipide. Je suppose qu’il facilite la fabrication.
Ci-dessous, des bonbons du Grand Lapin Blanc :
dabaitu naitang_smallD’après les indications portées au dos de l’emballage, la composition de ces bonbons est la suivante : maltose, sucre en poudre, lait entier en poudre, beurre, gélifiant, vanilline, papier de riz glutineux à usage alimentaire (ce papier se compose d’amidon alimentaire, d’eau).
La texture du bonbon me semble plus proche de celle d’un bonbon au caramel que de celle d’un nougat. Le bonbon au lait du Grand Lapin Blanc fond sous la langue. Il est, à mon goût, parfaitement équilibré pour ce qui est de la teneur en sucre. Le parfum lacté est bien perceptible.
Pour diversifier l’offre, le fabricant de ces bonbons a innové en proposant des parfums variés : chocolat, yogourt, haricots rouges, menthol, etc. Mais c’est la version au goût nature qui reste la plus appréciées des amateurs.
Pour en savoir un peu plus sur cette friandise chinoise légendaire, je vous invite à lire ici l’article en anglais qu’y consacre Wikipedia.
Ci-dessous, une page publicitaire présentant différents conditionnements du bonbon, avec les prix (1 euro vaut environ aujourd’hui environ 7.40 yuans) (l’image vient d’ici) :
dabaitu_conditionnement

Publicités
Cet article, publié dans Chine, Friandises, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Friandise : Les bonbons au lait du Grand Lapin Blanc

  1. Chantal Pistol dit :

    Ce livre m’a beaucoup plus et ces bonbons dégustés à Pékin sont délicieux.
    Chantal.

  2. Ce livre m’a beaucoup plus et ce bonbons du lapin blanc sont délicieux!
    Chantal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s