Bibliographie : Les huit Fées des eaux (水八仙)

On appelle en Chine « huit fées des eaux » (水八仙 [shuǐbāxiān]) un ensemble de huit plantes aquatiques qui poussent dans le région de Suzhou. Cet ensemble est fort apprécié des gastronomes, car les variétés que l’on trouve dans la « Venise chinoise » sont particulièrement réputées pour leur qualité.
Le « Groupe de rédaction Hansheng » (汉声编辑室 [hànshēng biānjíshì]) rassemble des auteurs spécialistes de la culture chinoise traditionnelle. Ce groupe a déjà rédigé de nombreux ouvrages sur des aspects renommés de la civilisation chinoise. Dans l’ouvrage intitulé Les huit Fées des eaux (《水八仙》), c’est donc à ces légumes fameux que l’on s’intéresse.
Divers spécialistes de ces variétés végétales ont consacré deux ans de travail pour étudier tous les aspects des « fées des eaux » : botanique, agriculture, mais aussi bien sûr gastronomie.
L’ouvrage se présente sous une forme originale : dans une boîte en carton au format A4 se trouvent neuf fascicules, consacrés respectivement aux huit fées des eaux, plus un fasicule qui présente de façon générale l’histoire de cet ensemble de légumes, et leur avenir, qui n’est pas rose. Car avec l’urbanisation extrêmement rapide qu’a connue la ville de Suzhou depuis une quinzaine d’années, les champs des villages environnants, dans lesquels les paysans locaux cultivaient ces fées, ont été réquisitionnés pour construire des unités industrielles ou des tours d’habitation. Par ailleurs, les variétés locales sont parfois délaissées au profit de variétés provenant d’autres régions de Chine, dont les qualités gastronomiques sont moindres, mais qui ont une meilleure productivité.
L’ouvrage a été publié en les Éditions des arts et lettres de Shanghai (上海文艺出版社 [shànghǎi wényì chūbǎnshè]) en 2012, avec le numéro ISBN 978-7-5452-1181-8. Il semblerait qu’il soit déjà épuisé, malhreusement.
Ci-dessous, la couverture du fascicule qui traite de la brasénie de Schreber (Brasenia schreberi, 莼菜 [chúncài]), à laquelle Sinogastronomie avait déjà consacré un billet succinct, ici, en décembre 2012.
shuibaxian-chuncai_small

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, Chine, Ingrédients, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s