Littérature et gastronomie : Un dîner chez un prince laotien à l’époque de l’Indochine française

L’Américain Harry Hervey (1900-1951), écrivain et cinéaste, est connu surtout pour être l’auteur de l’histoire sur laquelle se base le scénario du célèbre film Shanghaï Express, de Josef von Sternberg, avec entre autres Marlene Dietrich dans le premier rôle féminin.
Harry Hervey passait pour un expert de l’Asie orientale, car il avait voyagé dans l’Indochine française pendant les années 1920. De son voyage, il a laissé un récit haut en couleurs, intitulé King Cobra (réédité en 2013 par DatASIA Inc., ISBN : 978-1-934431-82-5, voir un petit billet de présentation ici).
Dans ce récit, Hervey donne le compte-rendu d’un dîner offert par le prince laotien Phetsarath Rattanavongsa (1890-1959), qui fut entre autres le fondateur du mouvement Lao Issara, premier mouvement nationaliste et indépendantiste laotien.
Voici le compte-rendu que donne Harry Hervey (je traduis librement de l’anglais, le texte original se trouve aux pages 222-223 de l’édition mentionnée ci-dessus ; je donne quelques notes explicatives après ma traduction, je n’ai pas réussi à identifier tous les plats laotiens) :
Le dîner, bien que laotien, fut servi à la française. Un petit panier contenant du riz chaud cuit de façon à avoir une consistance glutineuse(1) était placé à côté de chaque assiette, et était destiné à être consommé avec les plats qui venaient ensuite. Le premier plat fut du khao-poun(2), une sorte de macaroni en bouillon ; puis on servit du pha-fok, une sorte de flan de poisson ; du som-cai, du caviar rouge ; du mou-nein, du porc haché ; et enfin du cai-phat-king, du poulet cuit avec du gingembre(3). La nourriture aurait été tout à fait honorable si elle n’avait pas été assaisonnée avec du nuc-mam(4), que les indigènes utilisent pour assaisonner tous les plats. Pendant le dîner, en même temps que du vin français, fut servi du lao(5), qui est un alcool de riz. Cette liqueur autochtone est du véritable feu liquide, et il convient, après l’avoir bu, de renverser sa tasse et de dire « khouam touei », qui signifie « retourner le verre », et qui est une façon polie d’exprimer sa satisfaction.
Notes :
(1) Harry Hervey ignore visiblement l’existence du riz glutineux, et pense que c’est le mode de cuisson qui donne au riz sa consistance gluante ;
(2) Le khao-poun est un plat connu confectionné à partir de nouilles de riz, de bouillon au lait de coco et de divers légumes. Pour la recette de ce plat, voir ici sur le blog Vientiana ;
(3) Le « phat khing » est un type de plat d’influence chinoise, commun à la Thaïlande et au Laos. Le « cai-phat-king » (on transcrit aujourd’hui plutôt « kai phta khin ») est un sauté de poulet qui contient aussi des champignons et des piments ;
(4) Hervey, pour désigner la sauce au poisson, utilise le mot vietnamien « nuoc mam », dont il massacre d’ailleurs l’orthographe. L’équivalent laotien de cette sauce de poisson fermentée est appelé « padaek » ;
(5) Hervey veut probablement parler du « lao lao », littéralement « alcool lao », qui est un alcool distillé de riz gluant cuit. Wikipedia consacre une page en français à cet alcool très courant au Laos, voir ici.
Ci-dessous, la photo d’un panier à riz gluant, servant à la fois pour la cuisson et pour le service du riz glutineux dont les Laotiens sont friands (la photo vient d’ici, sur un blog consacré au tourisme au Laos) :
panier riz gluant

Publicités
Cet article, publié dans Cuisine laotienne, Littérature et gastronomie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Littérature et gastronomie : Un dîner chez un prince laotien à l’époque de l’Indochine française

  1. Chantal Pistol dit :

    Très alléchant ce menu!
    Chantal.
    ps Avez vous reçu nos liens concernant le panga?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s