Alexandre de Rhodes : remède contre le mal de mer

Je poursuis ma découverte du récit des aventures d’Alexandre de Rhodes…
Malgré les nombreux et longs voyages qu’il avait faits en bateau, le jésuite Alexandre de Rhodes souffrait du mal de mer. Il explique en effet dans le Chapitre XV de la Seconde partie du récit de ses voyages : « Il est vrai que je ne m’embarquais jamais que je ne fusse fort tourmenté de ce mal qui me durait les cinq ou six premiers jours. » (cf. p. 124 de l’édition de 1653, les extraits ci-dessous proviennent de la même page).
Heureusement, des chrétiens cochinchinois fraîchement convertis lui vinrent en aide : « Mes Chrétiens me voyant ainsi travaillé, me dirent qu’ils avaient parmi eux un remède qui fortifie si bien l’estomac qu’il n’est aucunement incommodé par ce mal qui est causé par le branle du vaisseau ou par les vapeurs de la mer : il faut prendre un de ces poissons qui ont été dévorés et qu’on trouve dans le ventre des autres poissons, le bien rôtir, y mettre un peu de poivre, et le prendre en entrant dans le navire, que cela donne tant de vigueur à l’estomac, qu’il n’a sur la mer sans être ébranlé. »
Apparemment, le remède est réellement efficace, puisque le jésuite le recommande chaudement à ses lecteurs : « Je trouvai ce secret fort beau, mais je le trouvai encore plus agréable dans l’usage, parce que je m’en suis toujours servi depuis, et je n’ai jamais ressenti aucune atteinte de ce mal qui jusque-là m’avait été très fâcheux. Je désire de tout mon cœur que cela serve à mon lecteur, et particulièrement à ceux qui veulent venir travailler avec nous au-delà du grand océan, lequel ils pourront passer sans mal de cœur. »
J’ignore si ce remède a été transmis et utilisé par les générations ultérieures de missionnaires…

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, Divers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Alexandre de Rhodes : remède contre le mal de mer

  1. Alexandre dit :

    Magnifique exemple d’effet placebo !

    • pascalkh dit :

      Vous avez des informations sur l’inefficacité de ce remède ? Non que je veuille l’essayer, mais je voudrais bien pouvoir confirmer ou infirmer avec certitude la valeur de ce traitement 🙂

  2. Le remède semble difficile à trouver, ceci dit ! (Bon, moi je n’ai jamais eu le mal de terre, par contre je souffre du mal de débarquement, après coup…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s