Ingrédients : Fleur de tamarinier

Entré dans la cuisine pour me servir une tasse de café, je découvre dans un bol des fragments végétaux verts que je n’identifie pas. J’interroge donc notre cuisinière cambodgienne, qui m’explique qu’il s’agit de fleurs de tamarinier (ផ្កាអំពិល, prononcer « p’ka âmpeul »), qui vont entrer dans la composition de la soupe aigre (សម្លម្ជូរ, prononcer « sâmlâ m’tchou »), que nous dégusterons pendant ce déjeuner du 16 juillet 2015.
Voici une inflorescence de fleurs de tamarinier écloses sur leur arbre (la photo vient d’ici, sur le site Chambokeo) :
fleur tamarinierJe connaissais le fruit du tamarinier, souvent utilisé, lorsqu’il est vert, pour apporter l’amertume voulue à ces soupes aigres dont les Cambodgiens raffolent, mais c’est la première que vois dans une cuisine la fleur de ce végétal.
Elle ne dégage aucun parfum, mais possède une saveur amère qui viendra parfumer la soupe.
La fleur utilisée pour la soupe n’est pas encore éclose. Vous reconnaîtrez dans la photo ci-dessous leurs fleurs à couleur vert pâle-jaune (dans ce bol se trouvent aussi de jeunes pousses de tamarinier ត្រួយអំពិល [touy âmpeul], hachées, d’un vert plus foncé ; ces pousses ont une amertume beaucoup plus discrète) :
fleur tamarinier_001

Advertisements
Cet article, publié dans Cuisine cambodgienne, Ingrédients, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s