Pour le plaisir : Soupe aux pousses de bambou (សម្លទំពាំង)

Au restaurant Kravanh (situé boulevard Sothearos, à Phnom Penh), le mets qui se cache sous l’appellation anodine de « soupe aux pousses de bambou » (សម្លទំពាំង, prononcer « somlo toum-péang ») est bien plus élaboré qu’il n’y paraît.
Il s’agit certes d’une soupe dont l’ingrédient principal est la pousse de bambou émincée, mais cet ingrédient végétal s’accompagne de savoureuses tranches de poisson, de chair d’escargots, de porc haché, et, invisible à l’œil nu mais au parfum inimitable, du poisson « prâma » fermenté (ត្រីប្រមា, Boesemania microlepis, en anglais « Boeseman croaker », il n’y a apparemment pas de nom français ; plus d’infos sur ce poisson ici, sur Fishbase) (le poisson « prâma » est rarement consommé dans son état originel, il est presque toujours fermenté, et entre dans la composition de différents mets cambodgiens). L’ensemble est bien sûr complété de quelques herbes aromatiques.
Au total, on a dans son bol une soupe aux saveurs subtiles ; la texture croquante de lamelles de pousses de bambou est également fort agréable. L’ensemble est à déguster sans la moindre hésitation.
Voici la photo du bol qui m’échut ce dimanche 25 janvier 2015 :
soupe bambou_02

Advertisements
Cet article, publié dans Cuisine cambodgienne, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s