Bibliographie : Une controverse scientifique en Chine sur l’origine des pâtes alimentaires, Françoise Sabban

Si vous demandez à un Chinois quelconque qui a inventé les pâtes, il est à parier qu’il vous répondra que ce sont bien sûr les Chinois, et que d’ailleurs, c’est Marco Polo qui a introduit les pâtes en Italie au retour de son séjour dans la Chine des Yuans.
Si vous voulez creuser un peu le sujet et mettre en doute cette affirmation péremptoire, votre interlocuteur mentionnera peut-être une communication publiée en 2005 dans la revue célèbre revue scientifique anglaise Nature, intitulée « Culinary Archeology: Millet Noodles in Late Neolithic China » (Archéologie culinaire : Des pâtes de millet du néolithique tardif en Chine). En effet, d’après cette communication, des restes de « spaghettis » chinois auraient été retrouvés sur le site archéologique de Lajia (喇家 [lǎjiā]), dans la province septentrionale du Qinghai. Ces restes de pâtes dont les auteurs affirment qu’elles appartiennent à la catégorie des « pâtes étirées » (拉面 [lāmiàn]) auraient 4 000 ans ! Les affirmations contenues dans cette communication sont d’ailleurs reprises dans plusieurs articles du site de l’Institut d’archéologie de l’Académie des sciences sociales de Chine (voir en particulier ici, en chinois).
Le problème est que lesdites pâtes anciennes, comme l’indique le titre de la communication de Nature, auraient été réalisées à partir de farine de millet. Or, le millet ne contient pas de gluten comme le blé, et la farine de millet ne permet certainement pas de fabriquer des pâtes étirées.
Françoise Sabban, grande spécialiste de l’histoire de l’alimentation en Chine, que nous déjà citée pour un autre article (voir ici), a publié en 2012, un excellent article dans lequel elle met en doute l’affirmation de Nature, qui attribue à la Chine ancienne l’invention des pâtes. Elle fait reposer sa démonstration sur une argumentation des plus solides, et explique les motivations probables des auteurs chinois qui soutiennent mordicus que les pâtes ont, sans l’ombre d’un doute, été inventée par le très talentueux peuple chinois…
L’article de Françoise Sabban dont il est question ici est disponible gratuitement sur cette page, sur le site des Carnets du Centre Chine.

Publicités
Cet article, publié dans Chine, Cuisine chinoise, Histoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s