Nouilles et petits pains frits de Suzhou à l’époque de la Révo. Cul.

Les sinologues français surnomment irrévérencieusement et malicieusement « Révo. Cul. » la « Grande Révolution Prolétarienne », mouvement politique lancé en 1966, dirons-nous pour simplifier à l’extrême, par le Grand Timonier (Mao) pour reconquérir le pouvoir qui commençait à lui échapper.
Cette période de dix ans est qualifiée aujourd’hui par les Chinois eux-mêmes de période de grands désordres, d’anarchie, et de souffrances pour l’ensemble du peuple chinois. Il convenait entre autres, pour démontrer son ardeur révolutionnaire, de ne pas attacher d’importance à des choses aussi futiles que l’habillement ou la gastronomie. (On aura un aperçu de l’état dans lequel se trouvait à l’époque la gastronomie chinoise en lisant Les Mémoires d’un gastronome chinois, de Lu Wenfu, dont nous avons déjà parlé rapidement sur Sinogastronomie, notamment ici.)
Il se trouve que j’ai revu récemment un documentaire tourné en Chine en 1972 par le cinéaste italien Michelangelo Antonioni. Et j’ai découvert avec grand plaisir, que le seul moment intéressant, du point de vue gastronomique, de ce documentaire long de trois heures et demie, était celui où l’on présentait un restaurant populaire de Suzhou servant des nouilles et des petits pains frits, deux plats dont Sinogastronomie a déjà fait l’éloge.
Le documentaire en entier (avec commentaires en italien et sous-titres en chinois) est visible sur Youtube. (Dans la vidéo ci-dessous, la dégustation commence à 1:58.) Le restaurant, présenté comme étant le meilleur restaurant de la ville, s’appelle 复兴回民面馆 [fùxīng huímín miànguǎn] Restaurant de nouilles des Hui (musulmans) Renaissance. Le restaurant en question n’existe plus, mais à part cela, en quarante ans, rien n’a changé ou presque ! Si vous ne voulez pas voir le documentaire en entier (ce qui serait dommage si vous vous intéressez à la Chine du début des années 70), cliquez ici pour ne voir que les vingt minutes consacrées à Suzhou (les agapes commencent à 9’30 environ). Sinon, cliquez ci-dessous :

Publicités
Cet article, publié dans Chine, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nouilles et petits pains frits de Suzhou à l’époque de la Révo. Cul.

  1. tw dit :

    À propos de la gastronomie pendant la révolution culturelle, il y a justement un livre de recettes avec des anecdotes de l’époque qui est sorti il y a deux ans, intitulé The Cultural Revolution Cookbook. Je ne l’ai pas encore lu, mais les commentaires sur amazon ont l’air prometteurs. http://www.amazon.com/Cultural-Revolution-Cookbook-Sasha-Gong/dp/9881998468/ref=cm_cr_pr_product_top

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s