Ingrédients : Kumquat (金橘)

En Chine, l’hiver est aussi la saison du kumquat, ce petit fruit du genre agrume, que l’on trouve aussi parfois, par la magie de l’importation, sur les étals des supermarchés gaulois.
Le mot « kumquat » est la prononciation cantonaise (en fait, la prononciation exacte est plutôt [gam1 gwat1]) du mot que l’on écrit en chinois 金橘 (ou 金桔), et que les Pékinois prononcent « jīnjú ». Il signifie littéralement « agrume d’or ».
Il existe plusieurs variétés botaniques de cet agrume, originaire de Chine et de Malaisie, du genre Fortunella, mais en Chine, c’est principalement Fortunella margarita, dit « kumquat de Nagami », qui est cultivé et consommé. L’arbre haut de trois mètres environ produit des fruits ovales, de couleur orange et d’une longueur approximative de quatre à cinq centimètres.
D’après Wikipedia, l’écorce du fruit serait comestible. Mais en Chine, quand il est consommé en fruit, on se débarrasse de la peau. Les fruits que j’ai pu déguster il y a quelques jours, provenant de la ville de Guilin, présentaient un goût assez sucré ; l’arbre pousse en fait dans toute la Chine du Sud, notamment dans le bassin du Long Fleuve (le Yangtsé).
Pour les Chinois, le kumquat se consomme principalement nature, en tant que fruit. On trouve cependant plusieurs recettes dans lesquelles le kumquat a un rôle à jouer : thés aromatisés, pâtisseries (souvent d’inspiration occidentale), boissons, sauces (en accompagnement du saumon, par exemple), kumquats confits, etc., mais aussi sautés à dominante sucrée (vous trouverez par exemple ici la recette, en chinois, d’un sauté de kumquat et asperges à l’ail émincé).
Notons encore que pour la médecine chinoise traditionnelle, le kumquat facilite la digestion, éclaircit la gorge, et aide à lutter contre la gueule de bois !
Voici les kumquats que j’ai ramenés de Chine pour mon épouse à qui, décidemment, les spécialités chinoises manquent… (prix : 10,60 yuans la livre, soit environ 2,60 euros le kilogramme) :
kumquat (4)

Publicités
Cet article, publié dans Chine, Cuisine chinoise, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ingrédients : Kumquat (金橘)

  1. tw dit :

    Les Taiwanais sont aussi très friand de ce fruit. Ils le consomme fréquemment de manière confite, le fruit entier et avec son écorce. Le kumquat apparaît aussi dans les boissons de thés glacés où le fruit n’est pas complètement mure donc sa peau est encore verte. Sur les marchés de fleurs à Taiwan, on peut aussi facilement acheter des arbustes de kumquat.
    Ce fruit n’est il pas plus populaire que ça au cambodge?

    • pascalkh dit :

      Au Cambodge, le kumquat est iconnu. Mme Dy Phon ne le cite même pas dans son Dictionnaire des plantes utilisées au Cambodge. Une amie chinoise m’a dit en avoir vus sur un marché de Phnom Penh, importés de Chine, à vérifier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s