Pour le plaisir : Vermicelles de riz aux intestins gras, en-cas taïwanais (肥腸米線)

Nous continuons l’exploration des « en-cas » taïwanais avec un autre classique, appelé littéralement en chinois « vermicelles de riz aux intestins gras » (肥腸米線 [féicháng mǐxiàn]). Les ingrédients principaux sont, comme l’indique le nom, des vermicelles de riz, et le gros intestin de porc. Ce dernier a été préalablement longuement cuit dans un bouillon épais parfumé, entre autres, à la sauce de soja et à l’anis étoilé.
Les « vermicelles de riz » (米線 [mǐxiàn], prononcé en dialecte de Taiwan « mi-sua ») constituent l’ingrédient principal d’un certain nombre de soupes épaisses, dont les accompagnements peuvent être très variés. Quand un Taiwanais entend parler de « mi-sua », il s’attend le plus à ce qu’on lui serve une soupe de texture assez consistance, avec une forte concentration de vermicelles (que certains ont poétiquement appelés en français « cheveux d’ange »), l’ensemble ayant une couleur tendant vers le brun. La variété la plus connue à Taiwan n’est pas celle aux intestins gras, mais celle aux huîtres (蚵仔米線, mot qui se prononce « kēzǎi mǐxiàn) en pékinois, « o-a mi-sua » en taïwanais ; 蚵仔 est le nom taïwanais de l’huître décortiquée, nous en avions déjà parlé lorsque nous avons présenté un autre en-cas taïwanais célébrissime, l’omelette aux huîtres, voir ici).
La version aux intestins de porc que nous avons dégustée à Taipei pour le déjeuner du 5 août 2013 (dans le restaurant où nous nous sommes également régalés de « wa-kuei », voir ici) contenait en outre un autre ingrédient courant à Taïwan : du bœuf préparé en une sorte de boulettes compactes. Le tout était agrémenté de quelques feuilles de coriandre, et d’un mélange de sel et de poivre pour assaisonner le tout.
Les diverses soupes de vermicelles de riz taïwanaises sont à inscrire en priorité dans la liste des « en-cas » formosans qu’il vous faudra tester lors de votre prochain séjour dans l’île de Taiwan.
Voici déjà la photo du bol qui me fut chaleureusement servi par le patron qui venait d’ouvrir son petit restaurant :
mi-sua

Publicités
Cet article, publié dans Cuisine chinoise, Pour le plaisir, Taiwan, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s