Pour le plaisir : Poulet frit aux haricots de soja fermentés (មាន់ឆាសៀង)

Les gallinacées sont parmi les animaux le plus souvent sacrifiés sur notre table, aussi notre cuisinière est-elle passée experte dans l’art d’accommoder les morceaux divers et variés de la volaille khmère. Il y a quelques jours, elle nous a proposé, pour notre plus grand plaisir, une manière pour nous inédite de présenter des morceaux de la bestiole, en les faisant dans un premier temps frire dans l’huile, puis en les faisant sauter avec des haricots de soja fermentés.
En khmer, le haricot de soja est appelé « sieng » (សៀង), mais en réalité, ce mot désigne essentiellement la version fermentée de la graine (nous avions déjà présenté ce condiment en février 2012 dans un plat de poisson, plus exactement du panga tacheté, accompagné de gingembre émincé, voir ici).
Mais dans ce plat de poulet, le haricot fermenté assumait l’entière responsabilité de l’assaisonnement. Ce haricot, avec son goût fortement salé et légèrement acidulé, se suffit finalement très bien à lui-même.
Morceaux de volaille et haricots fermentés ont été goulûment consommés, accompagnés, comme on peut s’y attendre, de riz blanc.
La dégustation a eu lieu dans le cocon familial, à l’occasion du déjeuner du 17 mai 2013.
(Dommage que la photo ci-dessous ne soit pas en mesure de vous laisser humer les doux parfums qui ont guidé nos pas vers la table familiale…)
poulet frit_sieng_02

Advertisements
Cet article, publié dans Cuisine cambodgienne, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s