Restos : Sagano, Vientiane, Laos

J’aimerais terminer ma brève série consacrée à notre escapade à Vientiane par un sagano_01restaurant… japonais ! Il s’agit du restaurant Sagano (嵯峨野), « Ramen & Café », sis rue Nokeokoummane, juste à l’est de la grande salle de spectacles de Vientiane, qui fait elle-même face au Musée National d’Histoire du Laos.
Le choix de cet établissement nous a été dicté par Léo, notre garnement de cinq ans, qui est un inconditionnel des soupes de nouilles, et en particulier des « rāmen » (en japonais ラーメン, mot tiré du nom chinois de ces nouilles : 拉面 lāmiàn, littéralement « nouilles tirées »). Les nouilles ramen ont été introduites de Chine au Japon au XX° siècle, mais elles font tout de même partie des plats iconiques nippons, et les Japonais considèrent que leurs rāmen sont un plat typiquement national. Il s’agit de nouilles produites par « élongations » multiples et successives d’un pâton, sur un plan fariné. Il est possible de produire des nouilles si fines qu’elles passent par le chas d’une aiguille, mais en général, elles ont à peu près le diamètre qu’ont « nos » spaghettis classiques.
Ce qui distingue les rāmen les unes des autres et ce qui détermine la qualité du plat, outre la qualité intrinsèque de la nouille, c’est la saveur du bouillon, généralement de poisson ou de viande, dans lequel les nouilles sont servies (les rāmen sont en général servies dans de grands bols remplis de bouillon – elles ne sont pas cuites dans leur bouillon, mais dans de l’eau, tout simplement). Au Japon, des concours de rāmen sont souvent organisés, qui donnent lieu à une âpre compétition, le vainqueur jouissant d’un grand prestige. Notez encore que ce sont ces rãmen qui ont évolué pour donner les fameuses (dans le sens de célèbres, non de délicieuses, car ce genre de plat est en général assez infâme) nouilles instantanées, appelées en chinois « nouilles à faire tremper » (泡面), qui sont généralement à la gastronomie japonaise et chinoise ce que nos boîtes de conserve ce que l’aspartame est au sucre de palme… (Pour en savoir plus sur les rāmen, je vous propose à lire ici l’article que leur consacre Wikipedia.)
ramen Le Sagano est donc un restaurant proposant essentiellement différents types de maki-sushirāmen, et accessoirement quelques plats de base de la cuisine japonaise : gyozas (raviolis frits), makis sushis, sashimis (servis comme il se doit avec sauce de soja et wasabi) et autres joyeusetés.
La décoration du restaurant est d’inspiration tout à fait nippone, comme vous pouvez le constater en observant la photographie de l’établissement placée à la fin du présent article (qui me vient d’ici). Le service est attentif et amical. Petite ombre au tableau : ssoja-wasabipar rapport aux autres établissements vientianais fréquentés, le Sagano se distingue nettement par la lourdeur (à mon sens exagéré) de l’addition, alors qu’il ne s’agit pas, loin s’en faut, d’une auberge de luxe ! Autre regret, la seule bière japonaise à la carte, la Santori, était absente des frigos le jour où nous avons déjeuné là. Mais la bière locale, la Lao, étant de très bonne tenue, ce n’est pas catastrophique.
saganoNous quittons donc (momentanément, j’en suis sûr) le Laos. Nous sommes rentrés dans nos pénates phnom-penhoises le 27 décembre. Et c’est donc à Phnom Penh que je poursuivrais pour l’instant mon exploration des cuisines extrême-asiatiques…
(Les esprits curieux noteront que Sagano – en kanjis 嵯峨野 – est le nom de la région, à l’ouest de l’ancienne capitale impériale japonaise, Kyôto, dans laquelle se trouve le mont Arashiyama.)

Publicités
Cet article, publié dans Cuisine japonaise, Laos, Restos, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s