Pour le plaisir (99) : Dim-sum : beignets chinois et pâte de riz (炸两)

Je vous propose aujourd’hui un nouveau dim-sum hongkongais, appelé en chinois « deux frits » (炸两 zhàliǎng). Je l’ai découvert par hasard en petit-déjeunant, un matin de mars 2011, au « Chaozhou City Fish and Eggs Congee and Noodle Kitchen » de Hong-Kong, dont j’ai déjà brièvement parlé ici.
Ce qui me semble intéressant dans cette petite préparation populaire typiquement hongkongaise, c’est qu’elle parvient à concilier deux types d’aliments qui sembleraient à priori difficilement compatibles : beignet et pâte de riz.
Le beignet en question est l’un des classiques du petit-déjeuner chinois, qu’on appelle à Hong-Kong « diable frit à l’huile » (油炸鬼), ou, dans le reste de la Chine, « bâton huileux » (油条). Il s’agit d’un beignet composé de deux lanières de pâte de blé assemblées de façon à former un beignet à quatre « ailettes ». Ce beignet se mange essentiellement au petit-déjeuner, seul, ou enveloppé dans une galette de pâte de blé également (烧饼), ou encore trempé dans une soupe après avoir été morcelé.
Quant à la « pâte de riz » (肠粉), il s’agit de ce que l’on pourrait comparer à une lasagne carrée, réalisée à l’aide d’eau et de farine de riz, qui sert le plus souvent à envelopper des crevettes, du porc laqué débité en petits cubes, ou d’autres ingrédients, et qui est cuite à la vapeur.
L’ensemble a une texture intéressante, avec la pâte de blé fondante entourant le beignet croquant. Il se consomme avec, en guise de sauce trempette, de la sauce de soja épaisse et de la sauce pimentée, les sauces pouvant être mélangées ou pas, dans les proportions préférées de chacun.
Notez enfin que si c’est au petit-déjeuner que je l’ai rencontré pour la première fois, j’ai également eu l’occasion de me le voir servir à l’occasion d’un festin de dim-sums auquel j’avais été convié, pour le déjeuner, dans un restaurant de Macao.
J’ignore tout du mode de préparation de ce dim-sum, mais je ne manquerai pas de me renseigner à l’occasion. Mais si vous lisez le chinois, je vous invite à consulter le bref article que l’encyclopédie chinoise en ligne Baidu qui est consacré à ce mets pour un savoir un tout petit peu plus. C’est ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Chine, Hong Kong, Pour le plaisir, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour le plaisir (99) : Dim-sum : beignets chinois et pâte de riz (炸两)

  1. Alex dit :

    Ah quel délice ! C’est vrai que maintenant on le mange à toutes heures. Vous me mettez l’eau à la bouffe …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s