Restos (30) : L’Atelier de Robuchon, Hong-Kong

Depuis mon retour de Hong-Kong, j’ai rongé mon frein. Je voulais réserver pour la fin le lieu qui m’a procuré le plus grand plaisir. Mais j’arrive aujourd’hui au terme de ma relation du périple gastronomique qui m’a dernièrement conduit à Macao et Hong-Kong, et je puis donc enfin parler de ce lieu d’exception que je convoitais depuis belle lurette ; j’ai en effet l’honneur de vous présenter par le biais du présent billet un établissement cher aux amoureux de bonne chère qui ne regardent pas à la dépense : l’Atelier de Robuchon à Hong-Kong.
Mais procédons par ordre…
Après avoir pris une réservation par téléphone, j’ai consulté le site officiel de Joël Robuchon (ici) tout d’abord pour m’enquérir de son adresse exacte (Shop 315 & 401, The Landmark, Central, sur l’île de Hong-Kong, facilement accessible en métro – le Landmark est un immense centre commercial dans lequel se succèdent les boutiques de luxe) et m’enquérir du « dress code » : « smart casual » disent-ils. Je n’ai jamais très bien compris ce que cette expression rosbive signifiait exactement, mais personnellement je comprends : pas de sandales ni de débardeur, mais cravate et veste non obligatoires. C’est tout à fait à mon goût !
Douché et fraîchement rasé, je m’engouffre dans la station Wanchai pour me rendre à la station Central, dont une sortie donne directement dans le centre commercial The Landmark. Immense, vous disais-je. Je demande donc mon chemin à un préposé en livrée, qui m’indique vaguement la directement du bout du doigt. Je cherche, et cherche encore… L’angoisse me saisit car je me perds, je reviens sur mes pas, j’emprunte trois fois les mêmes escalators, et c’est par le plus grand des hasards et presque par miracle que je trouve enfin celui qui mène directement à la réception du restaurant. Là, la préposée en grande tenue vérifie dans son grand livre que mon nom s’y trouve bien… Je retiens mou souffle… Ouf ! Oui, il y est ! Elle me conduit donc à la place qui m’a été réservée.
L’Atelier se présente globalement comme un bar, où un grand comptoir entoure sur trois côtés et demi un office dans lequel j’ai pu voir, amusé, s’affairer quelques commis qui s’attachaient à choisir, brin après brin, les pousses de cresson qui ornent une entrée. De ma place, à un bout du comptoir, je vois encore en partie la cuisine, ouverte, et j’aime ça ! Sur la page d’accueil de l’Atelier hongkongais, vous aurez un très bel aperçu de la disposition des lieux. J’étais assis sur la partie droite du bar, à la deuxième ou troisième place en partant du coin.
J’aime beaucoup ce principe du comptoir : il est peut-être peu propice aux têtes-à-têtes amoureux, mais assis ici, je me sens moins « bête » que si j’étais assis seul à une table. Les jeunes gens chargés de prendre soin de la clientèle sont souriants, sympathiques, et leur anglais est impeccable.
Après avoir hésité à prendre le menu du dîner (mais je connais déjà les « brics » frits de langoustines au basilique, excellents au demeurant, pour les avoir goûtés à Macao il y a quelques années), je finis par sélectionner sur la carte quelques plats dont une crème de fèves (de saison) qui me laisse pantois et que je déguste goutte à goutte, et une tête de veau si fondante que j’ai à peine eu le temps d’en déguster toutes les saveurs que, hop !, elle avait disparu ! C’est à se demander si quelque indélicat n’a pas pioché dans mon assiette !
Ce qui m’a procuré aussi un indicible plaisir, ce sont les vins au verre, de très belle tenue, qui m’ont permis d’accompagner chacun de mes plats avec l’essence fermentée de vigne idoine !
J’ai rétrospectivement regretté mon déjeuner au Pétrus, pour les raisons déjà évoquées ici, mais aussi parce si j’avais opté ce jour-là pour un déjeuner plus léger, j’aurais eu un peu de place pour l’un des fabuleux desserts proposés. (J’ai tout de même profité jusqu’à la dernière miette des macarons et autres succulentes pâtes de fruit accompagnant le café, dont je reproduis ci-dessous la photo, dérobée sur TripAdvisor.) Qu’à cela ne tienne, j’en serai quitte pour une nouvelle visite lors de mon prochain séjour dans l’ancienne colonie britannique.
Seul revers de la médaille : la douloureuse, qui a atteint un sommet qui était pour moi inédit. Mais bon, c’est sans amertume ni rictus que j’ai reçu le relevé de ma carte bancaire, que j’ai pourtant soigneusement pris le soin de cacher à ma moitié (qui, je vous rassure, ne lit pas vraiment le français et ne s’aventure pas sur Sinogastronomie).
Rappelons que l’Atelier s’est vu décerner, comme le Dôme de Macao, trois étoiles par « the » guide. IHMO, comme dit mon anglophone de fille, il les mérite largement. En revanche, sa 28ème place dans le classement des restaurants de Hong-Kong du site TripAdvisor me semble tout à fait insuffisante !
Photos of L'Atelier de Joel Robuchon, Hong Kong
This photo of L’Atelier de Joel Robuchon is courtesy of TripAdvisor
PS. : Ainsi se termine donc le compte-rendu de mon voyage gourmand à Hong-Kong et Macao. Je prévois une escapade à Bangkok vers la mi-juillet, je ne manquerai pas bien entendu de vous en faire profiter. Dans l’intervalle, je vais essayer de rattraper un peu mon retard dans la présentation de quelques mets et ingrédients à présenter sur Sinogastronomie dont la liste, qui comporte déjà plusieurs pages, ne cesse de s’allonger…

Publicités
Cet article, publié dans Hong Kong, Restos, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Restos (30) : L’Atelier de Robuchon, Hong-Kong

  1. Alex Gastronome Parisien dit :

    Bravo pour cet article sur l’Atelier Joël Robuchon. Son concept est vraiment génial.
    J’adore le passage sur la difficulté à trouver le resto, j’ai eu exactement la même, impossible à trouver au départ dans ce centre commercial ultra chic ! J’ai fait récemment un article sur l’Atelier de Singapour http://www.legastronomeparisien.fr/restaurant/latelier-joel-robuchon-de-singapour/ , ce sera bientôt au tour de celui de HK.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s