Restos (20) : Magnolia, Phnom-Penh

A Phnom-Penh, nous étions passés plusieurs fois sans nous arrêter devant le Magnolia (ដើមចំប៉ា), situé à l’angle de la rue 51 (rue Pasteur) et de la rue 242. Vu de l’extérieur, le restaurant me donnait un peu l’impression d’être un établissement de luxe, dans lequel j’hésitais à m’aventurer, jusqu’à que des amis avec lesquels nous discutions du mérite des « pho » proposés par divers restaurants phnompenhois, nous indiquent que les prix affichés à la carte étaient abordables, et les plats de très bonne tenue.
J’avais par ailleurs lu un article assez flatteur paru dans le 7 days, le supplément « week-end » du Phnom Penh Post, consacré à cet établissement, aussi est-ce avec peu d’appréhension que je décidai d’y convier ma douce et tendre moitié, pour un petit dîner en amoureux.
La carte propose une foule de mets vietnamiens, dont certains ne m’étaient pas inconnus (j’étais un très bon client de quelques restaurants vietnamiens du XIIIème arrondissement de Paris et du quartier de Belleville lorsque j’habitais en région parisienne). Nous avons, lors de ce premier dîner, dégusté entre autres une soupe de boulettes de poisson au cresson, un plat de porc sauté aux épices (citronnelle, curcuma, etc.), et, surtout, une « crêpe vietnamienne » (en vietnamien « banh xeo », en khmer បាញ់ឆែវ), sorte d’omelette fourrée au porc haché et aux pousses de soja, et accompagnée d’une foule d’herbes aromatiques, dont un certain nombre m’étaient inconnues. Une herbe surtout m’a surpris : des feuilles vertes, pourvues de grosses nervures blanches, au goût prononcé d’anis, que je n’ai pas encore réussi à identifier.
Assez satisfaits de notre dîner, nous avons décidé d’y aller déguster quelques petits déjeuners, pour y goûter leur fameux « pho », mais aussi leurs soupes de nouilles de riz, soupes de pâtes de farine de blé aux fruits de mers (avec les meilleures won-ton que j’ai jamais dégustés à Phnom-Penh) ou salades de vermicelles de riz.
La terrasse est plus agréable que la salle, et le service est attentif. L’établissement fait désormais partie de nos destinations de prédilection pour les petits-déjeuners du week-end, et l’affluence que nous y avons constatée me laisse à penser que nous ne sommes pas les seuls à aimer ce lieu.
Je ne connais pas la cuisine vietnamienne au Vietnam, mais l’aperçu qu’en donne le Magnolia me laisse prévoir que le voyage gastronomique que je prévois de faire à Saïgon dans un avenir proche sera haut en couleurs…
PS. : Les prix du Magnolia sont tout à fait abordables : prévoir environ 6 dollars pour un petit déjeuner à deux, sans les boissons.

Publicités
Cet article, publié dans Cambodge, Cuisine vietnamienne, Restos, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s