Restos (17) : Le Duo, Phnom Penh

C’est une amie chinoise d’Émilie, à Phnom Penh depuis deux ans, qui a nous parlé de cet excellent restaurant italien, apparemment tenu par un couple franco-italien. Le Duo est présenté comme un « restaurant-delicatessen », i.e. un restaurant vendant aussi des fabrications maisons (dans ce cas particulier, il s’agit d’excellents pains cuits au four à bois).
J’ai un gros faible pour la cuisine italienne : antipasta, pasta, pizza, plats cuisinés, desserts, limoncello, vin aussi (souvent)… j’ai rarement été décu (à part, bien sûr, par les pizzas de Pizza Hut®, mais dans ce cas, on ne peut pas vraiment parler de cuisine, c’est à peine si l’on peut parler de nourriture, surtout dans la version chinoise de la chaîne…)
Nous avons choisi en entrée un excellent jambon de Parme au melon. Deux petits regrets : d’abord celui d’avoir choisi la petite portion (notre gourmet en culottes courtes de trois ans a adoré le jambon et aurait bien doublé sa consommation), et ensuite que le melon cambodgien (il s’agit de cette variété à peau jaune, dont la chair croquante, de couleur vert-jaune pâle, manque un peu de douceur) ne soit pas à la hauteur de notre excellent melon de Méditerranée, sucré, juteux à souhait, à la chair orange fondante.
Sont venues ensuite deux pizzas cuites au feu de bois : pour Emilie une végétarienne que je ne connais que de vue car ma tendre moitié n’a pas voulu se séparer de la moindre parcelle de ce délice, et une « calzone » pour moi. Aucun reproche : cuisson parfaite, pâte fine, ingrédients frais…
Par gourmandise en même temps que par conscience « professionnelle », ainsi que pour faire taire le garnement que le jambon de Parme n’avait pas rassasié, nous avons fait suivre les pizzas par un plat de tagliatelle à la carbonara. Là aussi, peu de reproches à formuler : belle cuisson de pâtes, consistance ni trop liquide ni trop sèche de la sauce, quantité idoine. Les lardons maison sont cependant, peut-être, à améliorer un tout petit peu, mais ne soyons pas trop pointilleux : ils remplacent très avantageusement le bacon servi généralement avec les pâtes à la carbonara dans d’autres établissements.
Le Duo est situé rue 228, à deux pâtés de maison au nord du boulevard Sihanouk, près de l’angle de la rue 51, juste à côté de la clinique SOS International.
Ah, oui ! J’oubliais : pensez à amener votre maillot de main et votre serviette de plage : le restaurant a aménagé une piscine de taille respectable, avec un petit bain isolé pour les garnements des deux sexes, et un grand bain où pourront se rafraîchir les grandes enfants et les adultes avant de s’installer pour déjeuner à l’une des tables qui bordent le plan d’eau. Ceux que la vue des corps dénudés dérangent pourront se réfugier dans l’une des deux salles (dont une climatisée) à quelque distance de la baignoire olympique.

Publicités
Cet article a été publié dans Cambodge, Restos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s